Les nouveautés de WordPress 5.9

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le CMS le plus connu et le plus utilisé dans le monde est WordPress avec 65.1 % du marché (source ionos.fr).

Pour pouvoir garder un tel avantage par rapport à ses concurrents, WordPress ne cesse de s’améliorer au fil des versions, et des développeurs travaillent jour et nuit afin de rendre le CMS plus ergonomique et agréable à utiliser.

Le 25 janvier 2002, la nouvelle version de WordPress est sortie, elle implique de grands changements; corrige plus d’une centaine de bugs, et apporte 99 améliorations (source fr.wordpress.org). Voyons, ensemble quelles sont les principales nouveautés de WordPress 5.9 :

Un Gutenberg qui veut se rapprocher de Elementor ?

Le plus gros changement est la mise à jour du bloc d’édition Gutenberg, l’éditeur de bloc natif de WordPress. Auparavant, les fonctionnalités de Gutenberg permettaient principalement l’écriture des pages et des articles du site. 

Avec l’arrivée du FSE (Full Site Editing) sur Gutenberg, on peut mettre en forme son site sans passer par des extensions comme Divi ou Elementor.

Il est possible par exemple dans la page de régler la typographie (hauteur de ligne, espacement des lettres, taille, etc…), le sélecteur de couleur permet plus de choix (par code hexadécimal, RGB ou HSL).

Au niveau des dimensions, il est également possible de rajouter des marges internes dans chaque bloc.

Autre petite nouveauté pratique, lorsque l’on ajoute un lien dans un bloc, en passant la souris sur le lien, un aperçu de la page s’affiche.

L’importance des titres (H1, H2 etc…) s’affiche de façon horizontale et non plus verticale (ce qui nous évite de scroller pour chercher la taille souhaitée).

Nous avons la possibilité, en créant un groupe de bloc, d’y ajouter une bordure, et dans cette bordure, également d’y mettre une marge interne.

Pour les galeries d’image, WordPress 5.9 a fourni un bel effort, chaque image devient un bloc image personnalisable (recadrage, lien etc…)

 Pour se rapprocher de la structure Elementor, on peut déplacer chaque bloc en glisser-déposer. À côté de la roue crantée des Réglages, l’onglet des 3 petits points intègre désormais l’écran des préférences (on peut désactiver les blocs dont on a pas besoin).

Lorsqu’on décide de publier une page, on voit un nouveau bouton « Ajouter une nouvelle page » à côté de « Voir la page », qui n’existait pas avant.

L’onglet Composition voit arriver un nouveau bouton Explorer qui permet de retrouver toutes nos compositions (combinaisons de bloc) pour avoir des structures personnalisées.

D’un point de vue pratique, on peut dorénavant sélectionner l’alignement d’un bouton sans passer par le bloc parent.

Un nouveau thème novateur

Dans l’onglet Apparence de WordPress 5.9, on constate tout d’abord l’arrivée du nouveau thème par défaut 2022 (Twenty Twenty Two). C’est un thème minimaliste et sobre, qui est compatible avec la fonctionnalité FSE. On peut notamment prévisualiser la mise en page directement via le Responsive, personnaliser la couleur des liens, et surtout personnaliser chaque paramètre pour chaque bloc, individuellement.

Changement également au niveau de la navigation ; on va désormais pouvoir concevoir intégralement des menus (mise en forme, sous-menus etc…)

Pour conclure

Vous l’aurez compris, les nouveautés de WordPress 5.9 traduisent la volonté de pouvoir construire un site intégralement depuis Gutenberg (l’éditeur natif de WordPress). C’est donc un vrai défi qui est la posé aux grandes extensions telles que Elementor par exemple, qui va devoir se réinventer et pousser la personnalisation encore plus loin pour pouvoir garder de l’intérêt. Le grand bénéficiaire de ces changements est l’utilisateur, qui va pouvoir proposer via WordPress des sites encore plus personnalisés que ce n’était possible avant.